Exposition promenade le long de l'Orbize à la Halle ronde, jusqu'au 24 juin

Pour en voir d'avantage, cliquez sur la photo
Voici quelques photos de l'exposition qui commence à la Halle ronde au lendemain de l'Orbize tour.

Et pour raconter cette exposition richement dotée, quoi de plus simple que de raconter l'Orbize tour du 17 juin ?

Emmené par Marie-Thérèse Suhard et Alain Desbrosse, cette balade par les routes étroites de la Vallée des Vaux a commencé par un aperçu des sources de l'Orbize, des mouillères enserrées par des prés en pente au pieds de l'Abergement. Dans ce coin de campagne au caractère montagnard, c'est en rassemblant les ruissellements de multiples sources que l'Orbize prend son cours.

Puis nous sommes redescendus dans la vallée, avec un arrêt au Moulin des Grands prés, l'un des premiers moulins en amont, après celui de Tourneau à la digue imposante et celui de la Roche à la treille si charmante que l'on aperçoit sur la gauche de la route en remontant de Theurey vers Barizey.
Après les explications de son propriétaire, Alain Desbrosse, nous sommes repartis en longeant le lit de la rivière. Nous sommes passés devant Moulin Baudy et là sur la gauche, avant d'arriver à Saint-Jean-de-Vaux, cette grande maison réhaussée d'un étage en parpaings, nous sommes arrivés au Moulin de Liboureau.

Le Liboureau est sans doute le moulin le plus complet de la vallée. Il ne lui manque que l'eau dans le bief et une roue pour que toute la machinerie se remette en marche : les meules attendent la coulée du grain, l'arbre de transmission est prêt à transmettre le mouvement aux mélangeurs et tamis.


Visite trop courte ! Pas le temps de tout voir...

Après être passé devant l'imposant moulin de Germolles qui menace ruine, puis devant le Moulin de Trémoy, dans le bas de Dracy-le-fort, ancienne "usine" électrique, notre dernière étape nous a conduit à la découverte des nouvelles installations de Maison Madame :  le bief a été déporté et une imposante roue tourne puissamment en attendant les équipements de production d'électricité.

L'Orbize tour s'est conclu par le verre de l'amitié, à la Halle ronde, haut lieu de la meunerie, puisque la Halle au blé était le cœur battant de l'activité meunière de tout un territoire entre agriculteurs, on parlait alors de la "petite Beauce" de Givry,  meuniers et boulangers...

Meule d'il y a 6000 ans !
Il y a tout ça dans cette exposition, avec en primes bien des surprises que nous vous invitons à venir découvrir. "Moulin un jour, moulin toujours" est conçue comme une promenade le long de l'Orbize, avec force cartes, photographies, commentaires, vidéos et objets de meunerie. Elle est le résultat de l'association Moulins en Saône-et-Loire emmenée par sa présidente Marie Marin.

C'est une occasion unique de comprendre le territoire de la Côte chalonnaise. Vous pourrez aussi consulter et acheter le livre sur l'Orbise (ancienne orthographe de la rivière)  de Marie-Thérèse Suhard.

Attention, cette exposition ne dure qu'une semaine. Elle sera ouverte tous les jours de 10 h à 12 h 30 et de 15 h à 18 h 30. Ne manquez pas le cycle de conférence détaillé dans le "post" suivant.


Enregistrer un commentaire