Fontaines, mémoire d'eau et de pierre : balade de la semaine

Fontaines, mardi 1er septembre 2015 - Nous savions tous que Fontaines était un grand village qui tire son nom  de l'eau, tant elle est omniprésente et ses mises en scène multiples. Sa promenade des lavoirs est emblématique et on ne compte pas les ruisseaux et les plans d'eau de toutes sortes.
Cette balade emmenée par Christiane Favero et Michel Bonnot avait pour but de nous faire découvrir une autre richesse patrimoniale de Fontaines : ses carrières, créations géologiques du Jurassique et plus précisément, pour les experts, de l'Oxfordien supérieur... C'était il y a plus de 130 millions d'années. En chemin,  Michel attire notre attention sur des sculptures qui ornent les propriétés fontenoises : là des chapiteaux d'Antoine Chauche, sculpteur de Fontaines, et là des protomés bachiques d'un artiste inconnu (voir le diaporama)... A Fontaines, jusqu'en 1965, il y avait des carriers et des tailleurs de pierre. Rien d'étonnant à ce que l'extraction de blocs dans les belles roches oolithiques de la colline Saint-Hilaire ait engendré des artistes du ciseau du maillet. Nicéphone Niépce, lui-même, est venu dans ces carrières quand il recherchait une pierre à grain fin pour la photogravure.

Transportées dans des charrois tirés par des bœufs, chargées sur des chalands et bientôt sur des trains et des camions ces pierres ont voyagé dans toute la Bourgogne et jusque dans les grandes villes de France. Les Gallo-romains l'on utilisée à Bibracte, les Romain à Autun et plus récemment on la retrouvée à Lyon et Nice... Aujourd'hui, havres de tranquilité, les carrières sont abandonnées aux promeneurs. Elles abritent un biotope particulier où l'on peut voir des couleuvres et des salamandres...
La balade s'est terminée à la mairie par le verre de l'amitié accompagné des préparations d'Anne et de Nicole.
La dernière balade de la saison, aura lieu mardi 8 septembre à Givry. Le rendez-vous est fixé à 17 h à l'église de Poncey pour une montée vers Russilly, une visite du hameau perché et une redescente par les vignes à la découverte des cadoles. C'est Jean-Claude qui assurera le commentaire. Inscription obligatoire à la Halle ronde ou en appelant le 03 85 41 58 82 ou en ligne sur www.animation2c.fr.
Enregistrer un commentaire