La Halle ronde gagne en profondeur

Pour la première fois depuis bien longtemps, la Halle ronde réapparaît dans sa plus pure intégrité. Les tonneaux et autres comptoirs qui encombraient l'espace ont été retirés. L'exposition "Désacraliser le sacré et sacrer le commun" de Rabia Moukhlesse se marie "divinement" avec l'architecture des lieux.  
A voir, absolument. Plus sur l'exposition, en cliquant ici.
Merci à Marie-Noëlle pour le bouquet de fleurs. Quatre murs c'est plus que trois murs parce que 4 est supérieur à 3.
Enregistrer un commentaire